Top

Archives

Le Salon du livre de Colmar au fil des ans

Vous recherchez le nom d’un auteur invité il y a 3 ans ? Une animation qui a eu lieu il y a 5 ans ?

 

Chaque année, nous faisons évoluer notre webdesign et changeons le contenu de notre site Internet. Mais nous en conservons soigneusement les archives des versions antérieures, année après année, pour vous permettre de les consulter si vous êtes en quête d’un renseignement sur ce qui a eu lieu lors d’une édition précédente du Salon.

 

Pour y accéder, il vous suffit de cliquer sur l’un des boutons proposés ci-dessous :

 

2015   2014   2013   2012   2011   2010   2009   2008   2007   2006   2005   2004   2003   2002   2001   2000

Les affiches du Salon du livre de Colmar, de 1995 à nos jours

(cliquez sur les vignettes pour afficher les images en grand)

L’historique du Salon du livre de Colmar

Premières années au Koïfhus

1990 marque la première édition du Festival du livre de Colmar, au Koïfhus, un bâtiment historique situé au cœur de la ville. Initiée par le poète Patrick Richardet, entouré d’une trentaine d’auteurs locaux, elle accueille Plantu.

 

En 1991, des écrivains rejoignent la manifestation.

 

En 1992, le Festival du livre est confié à l’association colmarienne «Culture et Loisirs» et s’élargit à de nouveaux partenaires : sociétés savantes, éditeurs et associations humanitaires. Il devient Salon du livre régional et choisit d’investir chaque année un thème différent : la généalogie ouvre le bal.

 

En 1993, un chapiteau est dressé autour du Koïfhus à l’occasion du 4ème Salon dont le thème est «Oh ! les Hautes Vosges». Une fontaine à livres collecte des ouvrages neufs destinés à être acheminés en Afrique.

 

Un développement au Parc des expositions

En 1994 le Salon investit le Parc des expositions de Colmar, avec un thème axé sur l’astronomie.

 

En 1995, il perd son qualificatif de «régional» et donne naissance au Salon du livre de jeunesse. Le thème des «Géants dans la littérature» donne vie à un vrai géant, dont le cœur s’ouvre aux enfants pour écouter des contes. Tomi Ungerer et les auteurs de l’Oulipo, Jacques Jouet et Paul Fournel, font florès.

 

En 1996, la 7ème édition accueille Pef sur le thème de « l’humour dans la littérature ». Tomi Ungerer cède ses droits sur un de ses dessins et initie l’idée d’une lithographie vendue au bénéfice d’enfants handicapés, laquelle sera imprimée par le lithographe Tom Borocco.

 

En 1997, le Salon du livre de Colmar fête les «Voyages dans la littérature» et reçoit Claude Lapointe. Un bateau à livres collecte des ouvrages pour l’Afrique. Une usine mobile à dédicaces et une roulotte transformée en bibliothèque voyagent dans le Salon du livre de jeunesse.

 

En 1998, «Le roman policier» – thème de la 9e édition – reçoit Didier Daeninckx, Pierre Pelot, Patrick Raynal, Yvan Pommaux et Jacques Tardi, pour l’impression in situ d’une lithographie.

 

En 1999, la 10e édition célèbre «les histoires d’amour» en compagnie de Serge Bloch et accueille également Patrick Raynal pour une résidence de deux mois conclue par l’édition de la nouvelle Melancolia.

 

2000 ouvre ses portes sur  «Demain, le meilleur des mondes ?». Elle s’honore notamment de la présence d’Albert Jacquard, de Sophie Cherer et Franck Pavloff. Plantu accepte de s’essayer à l’art lithographique.

 

En 2001 Jacques Rouxel était parmi nous. Et c’est Albert Uderzo qui créé tout spécialement une lithographie. « À vos marques, Prêts ? Dictée ! » réunit pour la première fois 400 collégiens et lycéens.

 

En 2002 «Les héros se livrent à Colmar» et avec eux, Michel Quint qui inaugure le Salon par sa résidence, laquelle donnera naissance à La Dédicace. Sont aussi de la partie : l’académicien Pierre Léna, Anne-Marie Pol, Brigitte Coppin, Mohamed Kacimi, Christian Voltz, Arnaud Cathrine, Jean-Marie Laclavetine et bien d’autres.

 

En 2003, la mer et ses littératures voyageuses sont fêtées grâce à Michel Le Bris, l’Amiral Georges Prud’homme, directeur du Musée de la Marine, Catherine Zarcate, Christian Heinrich, Bruno Heitz, Rascal, Didier Jean et Zad.

 

« Homme libre, toujours tu chériras la mer »… et la liberté fut ainsi à l’honneur en 2004 : le Salon s’associant aux festivités autour du centenaire de la disparition d’Auguste Bartholdi, célèbre colmarien, créateur de la Statue de la liberté éclairant le monde, à New York.

 

En 2005, la littérature dédiée au jeu a amusé 35 000 visiteurs. Les auteurs de l’Oulipo donnent le ton, tandis que les plus jeunes s’emparent de l’exposition « Jeu de construction » de Paul Cox.

 

2006 s’est placée sous le regard de Van Gogh. Le thème « Portraits//Autoportraits », a célébré les blogs, les journaux intimes et les biographies avec, pour invités d’honneur, le Musée d’Unterlinden et Philippe Lejeune. Cette année-là, le Salon devient un Service de la Bibliothèque de la Ville de Colmar.

 

2007 a fêté le 500ème anniversaire de l’invention du mot «America» en compagnie d’Alberto Manguel, Fabrice Colin, Zoé Valdès, Gonzague Saint Bris, Jake Lamar, Michel Pelot, Michel Le Bris, Patrick Raynal, Pete From et Susie Morgenstern. Tous ont fait courir leurs accents sur des pages blanches et la comédienne Fanny Cottençon a lu leurs textes. Le journaliste de France Inter, Denis Cheissoux, a fait la promotion de la littérature de jeunesse mettant en voix les travaux d’Anne Romby et Serge Bloch. Et, pour la première fois, des trésors patrimoniaux, cartes et plans, conservés à la Bibliothèque municipale de Colmar ont  été exposés au Parc des expositions et vus par quelque 35 000 visiteurs. Pour la première fois aussi, le kamishibaï s’est installé à l’heure du thé. Enfin, l’Université américaine de Princeton était présente.

 

2008 et le thème «Des livres et une nuit», choisi pour réveiller les endormis ou ceux dont le livre de chevet est un phare, ont organisé une nuit des mots vivants, des pages nocturnes et une colo des doudous.

 

2009 marque un tournant

Pour sa 20e édition, le Salon du livre confie sa programmation littéraire à Patrick Raynal qui, dix ans après sa résidence colmarienne, revient avec pléthore d’auteurs et un visuel commémoratif signé Loustal.

 

En 2010, Patrick Raynal devient conseiller littéraire de la manifestation. Une coloration particulière est alors donnée avec la mise à l’honneur des éditions Gaïa et Actes Sud et des « écrivains venus du froid » : Katarina Mazetti, Merete Pryds Helle, Pia Petersen, Olav Hergel, Jòn Hallur Stefànsson, Johan Harstad, Björn Larsson, Claude Villers, Bruno d’Halluin et Dominique Manotti. L’autre vedette est l’ours blanc de l’affiche, signée Joëlle Jolivet.

 

2011 s’est attachée à traiter le thème des « effroyables forêts ». Hanté et enchanté, son bois des lettres avait pour invité d’honneur Pierre Pelot et, à ses côtés, Craig Johnson, Enki Bilal, Fred Vargas, André Bucher, Didier van Cauwelaert, Irène Frain, Martine Chalvet, Daniel Picouly, Denis Grozdanovitch, Gilles Lapouge, Paolo Rumiz, Jennifer Dalrymple, David Sala…

« L’autre salon » et le « Café de l’histoire » ont investi les allées, suivis toujours par la participation de près de 600 professionnels du livre et de la lecture, ainsi que du public, petits et grands lecteurs.

 

2012 promet un thème qui réunira pêle-mêle des auteurs et leurs nouveautés, autour d’un souk de collections et de rencontres enchantées.

 

2013 invite les lecteurs de l’autre côté des pages, faisant la part belle au fantastique, en compagnie de Fabrice Colin, Ayerdhal, mais aussi pour franchir les frontières avec Alix de Saint André, François Bégaudeau, Rebecca Dautremer, Maylis de Kérangal.

 

2014 invite aux Délices des pages avec Luis Sépulveda, Geneviève Brisac, Claro et Axel Kahn avec la complicité de Christian Voltz pour la création de la carte postale.

SALON DU LIVRE DE COLMAR       Tél. : +33 (0)3 89 20 68 70       Fax. : +33 (0)3 89 20 68 57       [ Contact ]       Adresse postale : Pôle Média-Culture Edmond Gerrer - 1 place de la Montagne verte 68000 Colmar

Graphisme & Intégration web : POLYPOD - Hébergement : ZEEHOST